Dans «le monde d’après», impossible d’aborder le sujet du Service Citoyen sans revenir sur la pandémie et sur l’engagement de nos miliciens.